Délais de paiement encore en hausse

Posté le : 09/06/2020

Pour la seconde édition de son baromètre annuel consacré aux délais de paiement chez les TPE-PME, la solution de gestion d’entreprise Sellsy s’est associée à la fintech GoCardless, spécialisée dans les prélèvements bancaires et les paiements récurrents.

Si les délais de paiement pratiqués sont de 35 jours en moyenne, l’étude révèle que près de la moitié des professionnels interrogés (49%) a constaté une hausse de ces délais au cours des 5 dernières années, soit 3 points de plus qu’en 2019.

La période de confinement a également renforcé cette tendance : 48% du panel interrogé a constaté une augmentation des délais de paiement ces deux derniers mois.

La crise liée à la pandémie a également impacté les revenus de la majeure partie des entreprises. Ainsi, 76% d’entre elles anticipent déjà un chiffre d’affaires inférieur à celui de 2019.

Lutte contre les retards de paiement : TPE et PME, les grandes perdantes

Dans un contexte où les retards perdurent et pénalisent durement les TPE-PME, les pistes de réflexion s’additionnent pour tenter de trouver des solutions à un mal qui serait à l’origine de 25% de faillites de ces entreprises.

Parmi elles, le rapport du think tank Terra Nova qui préconise un fond d’aide aux PME alimenté en partie par les amendes payées par les mauvais payeurs, ou encore le durcissement des amendes records infligées par la DGCCRF.

Pour autant, le baromètre Sellsy et GoCardless souligne que l’impact causé par ces retards est encore bien présent chez les TPE-PME en 2019, puisque 4 entreprises sur 10 déclarent à nouveau que leur activité a déjà été mise en péril à cause des délais de paiement pratiqués, soit 42% des interrogés (38% en 2019).

En 2020, 29% des répondants déclarent un pourcentage d’impayé de plus de 5% du chiffre d’affaires (vs. 22% en 2019).

Parmi les raisons, on retrouve la mauvaise foi de certains clients (42%) ainsi que la situation financière difficile de certains clients (39%). Les mouvement sociaux de 2019 ont quant à eux eu des répercussions directes sur la trésorerie des entreprises interrogées, puisque 35% des répondants déclarent avoir ressenti un impact sur leur chiffre d’affaires.

Covid-19 et délais de paiement – une réaction en chaîne

Dès l’annonce de la mise en place du confinement, et de la fermeture des commerces, les entreprises ont subi cet arrêt brutal de l’économie. Malgré les aides proposées, la facturation a été très perturbée et les retards de paiements se sont multipliés.

En effet, 1 entreprise sur 2 déclare une augmentation des délais de paiement depuis mi-mars. Et pourtant, les entreprises ont continué à tourner : 75% ont poursuivi leur activité, dont 59% grâce au télétravail. La baisse de la demande est ce qui a le plus touché les TPE-PME (68%) pendant cette période de confinement. 27% des répondants ayant constaté une augmentation des délais de paiement ont eu des clients impactés par la faillite de leurs fournisseurs (vs. 4% des répondants n’ayant pas subi d'augmentation des délais de paiement).