Les pays à éviter pour ne pas éveiller les soupçons du Fisc

Posté le : 18/03/2019

Les ministres des Finances de l’Union européenne viennent de valider une nouvelle liste noire des paradis fiscaux. Elle compte désormais 15 pays, contre 5, il y a à peine cinq mois. Les Samoa américaines, Guam, le Samoa, Trinité-et-Tobago et les Îles Vierges américaines n’ont pris aucun engagement depuis l’adoption de la première liste noire, en 2017.

La Barbade, les Émirats arabes unis et les Îles Marshall ont été remis sur la liste noire faute d'avoir honorés leurs engagements. De même Aruba, le Belize, les Bermudes, les Fidji, le Vanuatu et la Dominique sont passés de la liste grise à la noire.

Reste que trente-quatre autres pays continuent de faire l’objet d’un suivi en 2019, car placés que la liste grise, tandis que vingt-cinq pays retenus lors du processus d’examen initial ont été finalement déclarés en règle. « Les pays qui ne respectent pas les règles ont été mis sur liste noire et devront en assumer les conséquences. Ainsi, nous plaçons plus haut la barre de la bonne gouvernance fiscale à l’échelle mondiale et faisons en sorte de limiter les risques de pratiques fiscales abusives », a déclaré Pierre Moscovici, commissaire européen chargé des affaires économiques et financières, de la fiscalité et des douanes.